« Trois jours et une vie » de Pierre Lemaître

A la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.

Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.

Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

P.L

Ce quatrième de couverture dit l’essentiel sans trop en dévoiler. Je vous conseille vraiment ce livre mais ne lisez pas de critiques avant de l’avoir terminé. Ce serait dommage car les événements arrivent les uns après les autres et chaque détail a son importance. Je n’avais rien lu de Pierre Lemaître et je vais me dépêcher de l’inscrire sur ma liste ! Auteur de romans noirs (dans lesquels il classe le présent roman), de romans policiers, il décroche le Prix Goncourt en 2013 avec un livre d’un autre genre « Au revoir là-haut ».

9782226325730m

Ce roman passionnant m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. Intrigue maîtrisée, rebondissements génialement construits, bref, j’ai adoré…  L’écriture est magistrale et la description fine des personnages nous rend ceux-ci très familiers. Impossible de ne pas se remémorer la tempête Lothar de 1999 à la lecture de ce roman !

« Trois jours et une vie » de Pierre Lemaître », Albin Michel, 2016. 

Publicités