« Pomelo se demande » de Ramona Bàdescu et Benjamin Chaud

Pomelo c’est l’histoire d’un minuscule éléphant rose avec une très longue trompe qui se pose beaucoup de questions. Il habite sous un pissenlit et arrête de faire ce qu’il fait et se pose des questions. Illustré par Benjamin Chaud (que j’adore aussi avec « Poupoupidours »  « Une Chanson d’Ours ») et écrit par Ramona Bàdescu, ces petites histoires sont de vraies réussites. Un personnage attachant, des textes concis et pertinents, des illustrations fourmillant de détails et très colorées (on aimerait se promener dans ce potager), du rythme, de la tendresse et de l’humour, bref,  un mélange qui fait recette puisque il existe déjà une douzaine d’albums de Pomelo.

POMELOCe que je trouve intéressant avec cette série, c’est qu’elle s’adresse à un public large. On peut très bien lire ces histoires à des petits fréquentant  la crèche, utiliser ces textes courts et motivants dans le cadre de  l’apprentissage de la lecture ou encore philosopher avec des plus grands en s’inspirant des multiples réflexions de Pomelo ! Même les adultes y trouvent leur compte ! Chaque album compte trois petites histoires à lire et à relire.

« Pomelo se demande »

9782226149428Qu’est-ce qu’il ferait s’il était tout seul ?

Il se demande si lui aussi sera vieux ?

Il se demande si tout le monde rêve, même Silvio.

Par exemple, il se demande à quoi pensent les fourmis.  

« Pomelo se demande » de Ramon Bàdescu et Benjamin Chaud, Editions Albin Michel Jeunesse, 2006. 

Dans la série : « Pomelo est bien sous son pissenlit », « Pomelo est amoureux », « Pomelo rêve », « Pomelo s’en va de l’autre côté du jardin », « Pomelo voyage », « Pomelo grandit », « Pomelo et les contraires », « Pomelo et la grande aventure », « Pomelo et les couleurs », « Pomelo et les contraires », « Pomelo et l’incroyable trésor »

Publicités

« J’ai chaud… » de Mako Taruishi

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un album que je connais par coeur… Vous savez, CE LIVRE qui remporte tous les suffrages par nos enfants… on peut proposer un nouvel album, le super livre choisi à la bibliothèque, une histoire animée mais non, le choix s’arrête toujours sur le même, le seul , l’unique !

« J’ai chaud » était le livre préféré de mon aîné et je ne sais pas pourquoi et comment, mais il est devenu le préféré du cadet ! Mais qu’a-t-il de si magique ? Des couleurs lumineuses, des illustrations sobres, la répétition du même événement jusqu’au dénouement final ? Je n’en sais rien mais je ne peux que vous le recommander vivement !

120543

Source : site de l’Ecole des Loisirs

C’est l’histoire d’un pingouin qui a chaud et qui cherche un coin frais. Il trouve de l’ombre et se repose. Mais c’est l’ombre du phoque, qui lui aussi à chaud. Ils s’en vont alors ensemble chercher un coin frais… et cette fois c’est l’hippopotame, puis l’éléphant qui ne sont pas contents du tout d’être envahis dans leur espace ! Enfin, ils découvrent la mer et plongent avec bonheur dans l’eau fraîche.

J’ai découvert cet album par l’abonnement « Bébémax ». Je suis chaque année enchantée de l’Ecole des Max, les abonnements de l’Ecole des loisirs. Les livres sont choisis avec soin et les animations proposées sur le site sont intéressantes. Je vous recommande d’ailleurs celles de ce livre : il y a les modèles pour fabriquer  4 petites marionnettes pour jouer l’histoire et un petit jeu où il faut trouver quel animal plonge dans la mer.  J’utilise aussi régulièrement les pistes pédagogiques pour des activités littérature jeunesse en classe.

Pour prolonger la lecture sur le site de l’école des max cliquez ici

« J’ai chaud » de Mako Taruishi, Ecole des loisirs, 2010.